Le concert approche un aparté sur notre Directeur

A l’approche de notre concert annuel, nous vous offrons ici une petite interview de notre directeur Julien Pralong.

Présentez vous en quelques mots, qui êtes vous en dehors de la musique ?
Je suis enseignant à l’école primaire à Savièse. J’ai deux enfants, Louis (5 ans) et Léonie (3 ans). Dans mes hobbies, outre la musique, j’aime voyager, lire et découvrir de nouvelles choses.

Quel est votre parcours dans le monde de la musique ?
J’ai débuté au cornet à la fanfare d’Hérémence, puis j’ai joué l’euphonium et le baryton assez longtemps. Il y a une quinzaine d’année, j’ai intégré les rangs de l’ECV, où je joue toujours au poste de basse mib. J’ai eu l’opportunité il y a sept ans maintenant de reprendre la direction de l’Echo du Prabé à Savièse, un peu par hasard. La direction m’a tout de suite plu. J’ai donc suivi le cursus de l’ASM auprès de Jean-François Bobilier, et j’ai obtenu mon diplôme en 2014.

Comment faite vous, pour être selon vous, un bon directeur ?
J’essaie de me fixer comme objectif que chaque musicien reparte de la répétition en ayant l’impression d’avoir appris quelque chose. J’essaie aussi d’être à l’écoute de tout le monde. Je suis bien conscient que dans une fanfare tous les musiciens ne viennent pas au local pour les mêmes motivations. Il faut que tout le monde y trouve son compte, tout en privilégiant la qualité musicale.

Quelle sont vos attentes pour le corps de musique de saxon ?
Je veux faire progresser musicalement le Corps de Musique, car je trouve qu’il y a un beau potentiel. Il y a plein de jeunes qui, j’en suis sûr, permettront à tous de progresser. Je trouve également qu’il y a une belle ambiance au sein de la société et j’aimerais conserver voire renforcer cette belle entente.

Un conseil pour des parents qui voudraient faire commencer la musique à leur enfant ?
Allez-y ! Apprendre un instrument est quelque chose de difficile et de très exigeant, peut-être à l’opposé du « tout tout de suite » qui prévaut dans notre société actuelle, mais cet apprentissage vous offre de très belles satisfactions.

Et si vous aviez un nouveau musicien devant vous, quel serait le conseil que vous lui donneriez ?
Je lui dirais que quel que soit le niveau qu’il a, il peut toujours se fixer des petits objectifs à atteindre, et il peut toujours progresser s’il consacre du temps à la pratique de son instrument.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *