Edgar Fellay n’est plus

C’est en ce jours de Pâques que notre membre fondateur nous a quitté à l’âge de 88 ans. C’est 70 ans d’activité, de comité, d’amour pour notre ensemble, pour la jeunesse. Discret, tu venais quelques minutes avant les lotos nous dire bonjour et tu déposais un billet à la caisse afin de montrer que tu souhaitais mettre ta contribution au futur succès de notre manifestation. Je me vois te parler, il y a quelques années lorsque le comité avait choisi de construire ce nouveau local dans le réservoir de la Doxa. Tu m’exprimais tes doutes mais également ta confiance en la jeunesse. Cette dernière année n’a pas été facile pour toi et c’est tes petits enfants Yann et Kévin qui nous ont annoncé ton départ. Les jeunes de la fanfare te pleurent Edgar, ta passion, ta gentillesse, ta positive attitude, tes snuffs lors de la fête cantonale de Martigny resteront à jamais marqués. Cette saloperie de Covid19 nous empêche de préparer une cérémonie à l’Eglise que tu mérites et qui serait digne de ta personne… mais ce n’est que partie remise.

Avec Jacques Bissig, tu étais le dernier membre fondateur encore en vie. Alors que Jacques avait, pour des raisons professionnels, quitté le Valais en 1956, toi tu n’as jamais quitté le bateau du Corps de Musique. Aujourd’hui, toute l’équipe des musiciens qui ont écrit l’histoire de notre fanfare t’attende au Paradis. J’espère que quand tu entendras la voix de Laurence, les théories d’Etienne, les chants de Georges, les explications incroyable de Roger… ton sourire et ton envie de boire un coup de blanc renaitront sans doute et que tout tes maux, tes frustrations dues à ta maladie disparaîtront. On ne meurt jamais Edgar, telle une feuille, on se détache de l’arbre de la vie pour fertiliser le sol et de cette terre naîtra la suite de ta famille et de ta fanfare. Repose en paix.